Comprendre le cycle menstruel, sa durée et sa variation

Chaque femme vit ses règles de manière différente. Il est important de comprendre le cycle menstruel afin de comprendre certains phénomènes qui peuvent vous perturber. En effet, les menstruations se traduisent par des saignements qui s’évacuent par voies génitales tous les mois. La durée normale du cycle est de 28 jours. Le cycle menstruel commence le premier jour des règles et prend fin la veille du premier jour des règles suivantes. Pour une femme qui a ses règles tous les 2 du mois et qui a ses règles suivantes le 30 du mois, elle a un cycle régulier. Ce n’est pas le cas de toutes les femmes. En effet, la durée du cycle peut varier en fonction de chaque type de femme. On parle ainsi de cycle irrégulier.

Il existe plusieurs facteurs qui provoquent les troubles du cycle menstruel, à savoir les hormones. Ce sont les principaux agents qui influencent la variation et la qualité du cycle menstruel. En plus des irrégularités au niveau de la durée du cycle, les hormones engendrent également des troubles émotionnels en stimulant ou en prohibant la production de LH-RH.  En outre, il existe d’autres facteurs externes qui peuvent troubler le cycle tels que l’environnement, l’alimentation ou encore l’état de santé de la femme.

Quelles sont les différentes hormones qui entrent en jeu dans le cycle menstruel ?  

Les variations hormonales provoquent des changements au niveau du système reproductif féminin. Les hormones contribuent notamment à la fécondation et aident les femmes à tomber enceinte. Pour cela, on peut distinguer l’hypothalamus et l’hypophyse qui assurent les commandes. Pour parvenir aux organes d’exécutions comme l’utérus, le vagin ou encore les seins, les commandes passent par les ovaires. Ce sont l’hypothalamus et l’hypophyse qui assurent le fonctionnement des ovaires. Il s’agit de glandes endocrines qui se trouvent à la base du cerveau. L’hypophyse secrète deux hormones, la FSH ou l’hormone folliuclo-stimulante et la LH qi vont agir sur l’ovaire. C’est ce qui provoque la sécrétion de progestérone et d’œstrogènes.

Chaque femme dispose également un stock de follicules depuis sa naissance. Au fur et à mesure de sa croissance, le nombre de follicules dans le corps d’une femme diminue. Entre 45 et 50 ans, on peut compter entre 0 à 100 follicules contre 900 000 et 1 000 000  à la naissance. A partir de la puberté, une centaine de follicules se développent chaque mois. Seule un follicule arrive à maturité, le reste est détruit. C’est ce phénomène qui régit le cycle menstruel.

Quelles sont les différentes phases du cycle menstruel ?

Que ce soit un cycle régulier ou irrégulier, la première phase consiste à la phase pré-ovulatoire ou folliculaire. Il s’agit du moment où l’endomètre augmente de volume et que les follicules se développent.  Cette phase du cycle dure jusqu’au jour d’ovulation. Pendant la période ovulatoire, l’ovaire libère l’ovocyte. Quand le taux d’œstrogènes indique la maturité du follicule, le complexe hypothalamo-hypophysaire produit massivement la LH. A cause du taux élevé de LH, la tension du liquide dans le follicule s’accroit et finit par rompre la paroi pour libérer l’ovocyte. Ce dernier se retrouve aspiré dans la trompe de Fallope. La période ovulatoire dure entre 12 à 24 heures. S’il n’a pas eu fécondation par un spermatozoïde, l’ovocyte dégénère.

La phase qui suit l’ovulation dure 14 jours pour un cycle régulier. Il s’agit de la phase post-ovulatoire. Si vous avez un cycle irrégulier, cette phase peut durer entre 10 à 20 jours.

Quelles sont les différentes anomalies des règles ?

La connaissance du mécanisme de reproduction permet d’anticiper les prochaines et de calculer son cycle menstruel. Durant les règles, certaines femmes peuvent rencontrer certaines anomalies. Si d’autres ont des règles douloureuses, certaines femmes font face à des règles abondantes ou encore à des menstruations de longue durée. Ce phénomène est appelé ménorragie ou hyperménorrhée. En effet, lorsque les règles sont prolongées, elles engendrent souvent un retard important perturbant ainsi la durée du cycle menstruel et l’arrivée des prochaines règles.

En cas d’arrêt des règles, il est important d’en connaître la cause. Il peut s’agir notamment d’une grossesse, de la ménopause ou encore de la contraception. Il y a des pilules contraceptives qui obstruent les règles.