L’Indice de Masse Corporelle (IMC) doit etre vérifiée régulièrement chez les enfants et les adolescents pour assurer leur bonne santé. Il s‘agit d’une valeur qui permet de déterminer le poids idéal pour une personne. Cependant, l’IMC pour les enfants et les adolescents ne s’interprète pas de la meme manière que celui d’une personne à l’age adulte. Avec leur croissance qui est encore en cours, d’autres paramètres entrent en jeu pour le calcul de l’IMC. Pourquoi est-ce important de suivre constamment l’imc ado ? Quel est le poids idéal pour un ado ? Allons tout de suite répondre aux questions.

L’IMC : Qu’est-ce que c’est ?

L’Indice de Masse Corporelle (IMC) est une valeur qui évalue le niveau de corpulence d’une personne, en faisant le rapport entre la taille et le poids au carré.

Le résultat obtenu a une valeur comprise entre 18.5 et 40, qui permet de déterminer la corpulence d’un individu. Il s’agit de l’unique indice reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

L’imc ado est calculée exactement de la même façon que celui d’un adulte, seule l’interprétation diffère. Comme un adolescent n’a pas encore atteint sa taille et son poids final, le classement de l’IMC n’est aucunement catégorisé de la même manière que celui d’un adulte.

surveillance poids

Comment déterminer l’IMC d’un adolescent ?

Pour faire le calcul, l’imc ado doit d’abord etre calculé, puis reporté sur une courbe de corpulence, afin d’évaluer le niveau de corpulence et ainsi assurer une prévention sur l’obésité et le surpoids. Encore en phase de développement corporel, l’IMC n’est alors pas linéaire chez un adolescent. Ce dernier varie considérablement selon les particularités de la personne.

Le calcul de l’IMC repose alors sur des paramètres spécifiques :

  • Le poids ;
  • La taille ;
  • Le sexe ;
  • Et l’âge.

D’après les autorités compétentes, Il est recommandé aux professionnels de la santé de faire un calcul d’IMC au moins une fois tous les ans à compter de deux ans. L’institut National de prévention et d’éducation pour la santé informe que l’IMC devrait diminuer de 1 à 5 ans, puis hausser de manière progressive.

Interprétation des résultats de l’IMC évalué

Bien que les courbes de corpulence aient été mises à jour pendant l’année 2018, la référence de base utilisée reste celle de l’International Obesity Task Force (IOTF). Cette actualisation a été faite dans le but de mieux s’adapter à l’évolution des adolescents actuels.

En considérant les paramètres à tenir en compte lors du calcul de l’IMC, un point est alors localisé sur la courbe. Avec cette localisation, le professionnel de santé en charge du suivi pourra alors faire une estimation des risques liés.

D’après l’IOTF, les résultats du calcul peuvent être interprétés comme tel :

  • Dans le cas où l’IMC est inférieur au centile IOTF17, l’adolescent est qualifié de maigre ou en sous poids ;
  • Dans le cas où l’IMC se situe entre le centile IOTF17 et le centile IOTF25, la corpulence de l’adolescent est qualifiée de normale ;
  • Dans le cas où l’IMC est entre le centile IOTF25 et le centile IOTF30, l’ado est en surpoids ;
  • Et dans le cas où l’IMC est au-dessus du centile IOTF30, il y a obésité.

pesage

Importance du calcul de l’IMC adolescent

L’IMC doit impérativement être évalué de manière régulière pour s’assurer de la bonne santé de l’ado concerné. Etant en pleine croissance, les adolescents sont exposés à de nombreux risques au niveau de la santé.

L’évolution des courbes de corpulence est effectuée dans le but de surveiller le poids de l’adolescent afin de prévenir les risques de surpoids ou d’obésité. De cette façon, le professionnel sera en mesure d’accompagner les familles ainsi que l’enfant afin de trouver un meilleur équilibre.

Un système préventif qui vise à augmenter la pratique d’activité sportive régulière et à favoriser une alimentation plus saine et plus équilibrée.

Les courbes : Comment sont-elles faites ?

Tout comme les courbes de corpulence, le carnet de santé d’un enfant a été rénové pour mieux etre adapté aux particularités des ados modernes.

D’après de CREES, les anciennes courbes de croissance se trouvant dans les anciens carnets de santé et celles qui ont été mises en place par l’OMS ne permettaient pas de faire une optimisation du suivi de croissance d’un enfant jusqu’à son adolescence.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, il a été confié à Inserm et l’Association Française de pédiatrie ambulatoire ainsi que la société CompuGroup Medical, d’effectuer une actualisation des courbes de corpulence se trouvant dans les carnets de santé.

L’IMC est alors une valeur essentielle qui doit faire l’objet d’un suivi régulier afin de mieux évaluer le métabolisme du corps humain.