S’il existe différents types de gants (gants en caoutchouc, gants en cuir, gants en plastique) et différentes utilités (examens médicaux, gants de ménage), les gants à usage unique occupe une part importante du marché.

 

Pourquoi utiliser des gants à usage unique ?

Les gants jetables sont souvent appelés gants médicaux ou gants chirurgicaux car le milieu médical est probablement celui qui en consomme le plus. L’utilisation de gants est un dispositif efficace contre le risque de contamination par le sang ou d’autres liquides biologiques. Ils sont également utilisés dans l’industrie pharmaceutique ou en laboratoire pour limiter les risques chimiques lors de la manipulation de produits chimiques agressifs.

 

Ainsi, pour les mêmes raisons, il n’est pas inhabituel de retrouver une paire de gants jetables dans une trousse de secours. Toutefois il ne s’agit pas du seul milieu où ils sont utilisés. Par exemple, dans l’industrie alimentaire, l’usage de gants de cuisine à usage unique est plébiscité pour toute manipulation de denrées alimentaires. Il n’est, par ailleurs, pas rare, dans les cuisines, d’utiliser un doigtier (un gant pour un seul doigt) en cas de coupure.

 

Un autre exemple de milieu où l’usage de gant de protection est obligatoire : pour le tatoueur. En effet, la réalisation d’un tatouage peut entrainer des légers saignements, il est donc nécessaire de mettre une barrière de protection pour éviter une contamination en cas de saignement ou de projections.

 

Les différentes matières de gants jetables

Qu’ils servent dans l’industrie agroalimentaire ou qu’ils soient utilisés, en milieu médical, en tant qu’équipements de protection individuelle, il faut prêter une attention particulière au choix de la matière des gants. Voici les différents produits disponibles :

 

  • Les gants en latex de caoutchouc naturel : il s’agit probablement du matériau le plus utilisé car le gant en latex est comme une seconde peau. Ces gants sont généralement appréciés car ils sont souples et élastiques.

 

  • Les gants en nitrile: ils présentent les mêmes propriétés que le latex, mais le nitrile étant un produit synthétique, il est une excellente alternative pour les personnes allergiques ou les personnes présentant des risques d’allergie au latex. Le gant nitrile présente également une haute résistance aux perforations et, à la moindre perforation, une déchirure se provoque poussant son utilisateur à le changer.

 

  • Les gants en vinyle: il s’agit de l’offre la moins chère du marché tout en étant une option sans allergène au latex. Ce sont des gants transparents résistants aux coupures mais peu recommandés pour une utilisation où la protection des mains est primordiale.

 

Mais peu importe la matière choisie, il est nécessaire de s’assurer que les gants soient conformes aux normes européennes (le marquage CE est un bon indicateur). Vous en trouverez chez La boutique du jetable.

 

Les autres facteurs de choix

Outre la matière, d’autres critères doivent être pris en compte pour assurer un grand confort. Le premier d’entre eux étant celui de la taille, les gants jetables existant dans toutes les tailles en passant de la taille XS à la taille XL sans oublier les tailles médium. Trop serrés, vous risquez une perforation du gant, ce qui le rendrait inutile.

 

L’autre critère à prendre en compte est celui du poudrage – généralement réalisé à l’amidon de maïs. Le poudrage facilite l’enfilage des gants tout en limitant la transpiration des mains. Le gant non-poudré, lui, est recommandé pour les personnes présentant des allergies à l’amidon.

 

Enfin, les gants peuvent être stériles ou non. Les gants stériles sont généralement disponibles dans un emballage en sachet et permettent une bonne sensibilité tactile. Ils font office d’une barrière physique efficace. Le gant non-stérile est proposé dans une boîte distributrice et est particulièrement étanche contre les bactéries et les virus, tout en présentant une forte résistance aux produits chimiques.