L’antigène carcino-embryonnaire (ACE) est une protéine qui est essentielle dans tout le processus d’adhésion cellulaire. Un taux élevé de ce protéine dans le sang peut signifier la présene d’une tumeur cancéreuse dans l’organisme. Bien que la présence de cet élément dans l’organisme ne soit pas alarmant, une teneur élevé peut ètre le signe de maladies graves. Pour en savoir davantage, voici un article à ce propos.

L’antigène carcino-embryonnaire : Qu’est-ce que c’est ?

L’antigène carcino-embryonnaire (ACE) est une protéine nécessaire pour l’adhésion et la reconnaissance des cellules. La protéine est présente dans le fœtus au cours des premiers mois de grossesse.

La présence de ce genre de protéine à l’âge adulte est tout à fait normal à condition d’être en petite quantité. Une hausse de cette teneur peut être le marqueur de maladies graves, notamment le cancer colorectal.

Mais inutile de s’alarmer pour un rien, l’ace n’est pas ce que l’on peut appeler de marqueur parfait. Une présence dans l’organisme ne signifie pas obligatoirement présence d’une tumeur cancéreuse.

Pourquoi effectuer une analyse ACE ?

Une forte présence d’ace dans l’organisme est le signe d’un cancer. Une analyse est alors nécessaire pour :

  • Déterminer la présence d’un cancer colorectal, ou bien la possibilité d’une rechute suite à une résection chirurgicale ;
  • Evaluer la présence de certaines maladies inflammatoires au niveau du poumon et des intestins telles que la cirrhose ou encore l’insuffisance rénale ;
  • Vérifier la présence de cancer du sein, des ovaires, des poumons, de l’utérus ou de la tyroïde.

Une analyse est alors nécessaire pour aider le médecin à diagnostiquer et suivre les traitements et les rémissions des patients.

Pour un suivi médical du système digestif, le produit est combiné avec du dosage CA 19.9. Pour les mammaires, il est combiné avec le dosage 15.3 et enfin au niveau de la thyroïde, il sera combiné avec de la thyroglobuline.

analyse sanguin

Comment fonctionne l’analyse de la protéine ?

Le taux de l’ace est déterminé par prélèvement sanguin fait sur le pli du coude. Mais l’analyse de l’antigène peut également se faire à partir de certains liquides biologiques : un prélèvement dans la bile pour une tumeur pancréatique, dans le liquide pleural pour un mésothéliome ou une métastase, dans les urines pour une tumeur vésicale, dans le liquide d’ascite.

L’analyse peut se faire sans se mette à jeun. Pour ce faire, la prescription médicale, la carte vitale et la carte de mutuelle sont requises.

Qu’en est-il du résultat ?

Le résultat normal

Un résultat normal devrait avoir un taux inférieur à 5ug/L. 95% des sujets sans ont un taux d’antigène carcino-embryonnaire de moins de 2.5ug/L.

Mais il faut noter que les taux varient de manière considérable selon l’âge et le sexe du patient. Le sexe masculin présente un taux légèrement plus important, mais aussi les personnes âgées et les femmes enceintes pendant les 6 premiers mois de grossesse.

Les fumeurs également pourraient présenter un taux d’ACE assez élevé.

Une présence élevée d’ACE

Un taux légèrement plus important que la normale pourrait être le signe d’une cirrhose, une pancréatite, une hépatite, un ulcère, un polype ou encore une colite.

Pour les taux de plus de 25ug/L, les problèmes pouvant être rencontrés sont : un carcinome digestif un cancer du sein, un cancer du tractus urogénital, un ostéosarcome, un hépatome, un cancer de la thyroïde.

Par ailleurs, seules des analyses plus approfondies peuvent faire un diagnostic de cancer. Il faut éviter de vous alarmer avant de connaitre le verdict.

Les avantages d’une analyse d’ACE

La prescription d’une analyse comme telle est d’une importance capitale pour de nombreuses raisons.

analyse ACE

Un diagnostic et une évaluation de l’avancement de la maladie

Une analyse ACE peut être nécessaire chez certaines personnes pour diagnostiquer la présence de cancer comme évoqué précédemment. Si le test s’avère être juste, le stade de la maladie peut très bien être déterminé.

Une aide pour choisir le traitement adéquat

Certaines informations obtenues à partir des marqueurs tumoraux pourraient guider le médecin dans le choix du traitement en adéquation avec la maladie détectée.

Il lui sera plus facile d’opter pour un traitement particulier en fonction du profil médical de son patient.

Un suivi de l’efficacité ou non du traitement

Pour les cancers à stade avancé, l’analyse ACE peut permettre au médecin d’évaluer et de suivre le traitement, de déterminer son efficacité.

Si le taux d’ACE a tendance à diminuer, l’efficacité est positive. Dans le cas contraire, il faut des ajustements.

Une prévention des récidives

Les maladies cancéreuses sont susceptibles de réapparaitre. Surveiller le taux d’antigène carcino-embryonnaire peut aider le médecin à prévoir une quelconque récidive, pour pouvoir agir le plus tôt possible.

C’est une prévention très efficace en cas de rechute !