Un souci pour voir de près, des maux de tête fréquents et des tiraillements dans les yeux…il pourrait s’agir d’hypermétropie. C’est une anomalie visuelle des plus fréquentes comme la myopie et l’astigmatisme. En revanche, une personne hypermetrope ne ressentira souvent que de la fatigue, et non de la gène visuelle. Une correction par lunettes est alors nécessaire. Aimeriez-vous comprendre cette maladie ? Voici un petit zoom là-dessus.

L’hypermétropie : C’est quoi ?

Pour nous permettre de voir nettement, une image de chaque objet observé devrait se former sur la rétine, la membrane sensible se trouvant dans l’œil.

Pour une personne hypermetrope, la netteté de l’image ne se situe pas au niveau de la rétine, mais plutôt un peu en arrière. Bien que la vision soit nette, un effort d’accommodation en plus est nécessaire.

En de termes plus simples, les yeux présentent une fatigue supplémentaire pour bien voir. Cette anomalie provient de la distance réduite entre la cornée et la rétine, souvent nommée « œil court ».

Dans certains cas, la maladie est provoquée par un manque de puissance du cristallin ou de la cornée de l’œil. L’œil reste normal, seule la cornée ou le cristallin présente un défaut.

L’hypermétropie : Une grande fréquence dès le plus jeune âge

La majorité des enfants viennent au monde en étant hypermétropes. Leurs yeux n’ont pas encore fini leur croissance, ce qui les rends trop courts. Arrivé à 10 ans, l’anomalie des yeux disparait petit à petit.

Il est à préciser que l’hypermétropie ne présente pas de signe trop évident. Le seul moyen de savoir si un enfant en est atteint est de faire un contrôle de la vue, même si aucun problème ne semble paraitre.

Dès la naissance, la présence d’anomalies devrait être détectée par le pédiatre. Dans le cas où l’un des parents est hypermetrope, il convient d’en informer immédiatement le médecin.

Par la suite, il ne faut pas oublier de faire un contrôle de la vue de votre enfant au moins tous les trois ans jusqu’à ses 12 ans.

Une prise en charge précoce évite les complications qui pourraient survenir plus tard comme un strabisme accommodatif par exemple. Un important niveau d’hypermétropie pourrait même entrainer une amblyopie.

enfant heureux

Quels sont les signes d’une hypermétropie ?

Les signes de cette anomalie de la vue dépendent de son niveau de gravité.

Pour une hypermétropie faible

Dans ce cas, les signes peuvent être tous simples :

  • Une fatigue des yeux ;
  • De légers maux de tête surtout en fin de journée ;
  • Un picotement des yeux ;
  • Une sensation de tiraillement oculaire ;
  • Une hypersensibilité à la lumière.

Ce sont des symptômes qui apparaissent le plus souvent en pratiquant des activités liées à la vue : la lecture d’un livre, le travail sur un ordinateur, les activités de bricolage, etc.

Pour une hypermétropie forte

Les symptômes évoqués précédemment deviennent plus importants. Une gêne est provoquée pour la vision de près. Cette forme d’hypermétropie requiert des lunettes correctrices de vue, à porter de manière permanente.

Par ailleurs, il a été constaté qu’arrivé à l’âge de 40 ans, la majorité des hypermétropes développent une excellente vue, sans fatigue visuelle.

Etre hypermétrope et voir net : C’est possible ?

Eh bien, il est tout à fait possible de voir net tout en étant hypermétrope. Enfants comme adultes, tous font un effort supplémentaire d’accommodation grâce au cristallin. Ce dernier étant un organe qui sert de lentille, il est capable de changer sa courbure selon l’objet à voir, comme l’autofocus d’un appareil photo.

Un rapprochement de l’objet observé entraine une montée en puissance du cristallin, pour permettre à la personne de voir avec netteté. Il se pourrait que vous soyez hypermétrope sans en avoir conscience.

Le seul moyen de le savoir est de réaliser un bilan optique, le degré d’hypermétropie représenté par un chiffre avec un + sur le devant :

  • Pour des dioptries entre +0.25 et +2, on parle d’hypermétropie modérée ;
  • Pour des dioptries de plus de +2, une correction permanente est nécessaire.

lecture livre

Comment corriger l’hypermétropie ?

Une fois avoir déterminé la présence d’hypermétropie suite à un examen de vision de base auprès d’un ophtalmologue, une prescription de verres de lunettes convergents ou de lentilles de contact est faite.

La portée des lunettes ou des lentilles va dépendre des activités quotidiennes du patient. Chez un enfant, le port de lunette est obligatoire pour corriger l’anomalie.

Bien que nos touts petits ne soient pas trop emballés à l’idée de porter des lunettes, il faudra à tout prix les convaincre pour éviter les complications susceptibles de survenir plus tard.

Il est également possible de corriger ce défaut visuel par chirurgie réfractive par laser ou par la pose d’un cristallin artificiel, afin de repositionner l’image au niveau de la rétine.