Pour les patients atteints de cancer, la participation à une étude est associée à la possibilité d’accéder rapidement à des méthodes de traitement innovantes qui ne sont pas disponibles dans la pratique clinique quotidienne. Les nouveaux médicaments offrent de nombreuses possibilités mais peuvent également comporter des risques et des effets secondaires inconnus. Sans étude clinique, aucune amélioration des soins médicaux ne pourrait être obtenue. Lisez notre article pour tout savoir sur les études cliniques sur le cancer.

Pourquoi initier des études cliniques sur le cancer ?

Il faut souvent dix ans avant qu’un nouveau médicament ne soit approuvé car le bénéfice pour le patient est toujours la priorité. Ainsi, les médicaments ou les procédés font l’objet de plusieurs études avant d’être utilisés dans la pratique clinique quotidienne. C’est extrêmement important car le nouveau médicament peut remplacer d’anciennes options de traitement, toutes les mesures de sécurité doivent alors être prises. C’est la seule façon de déterminer de manière fiable l’efficacité et la tolérance des médicaments, des méthodes chirurgicales ou des traitements par radiation.

Suis-je capable de participer à une étude clinique ?

De nombreux patients associent la participation à une étude à l’espoir d’une meilleure qualité de vie, d’une espérance de vie plus élevée ou même d’une guérison. Toute personne souhaitant participer à une étude doit s’informer auprès de son médecin. Chaque étude comporte certains critères d’inclusion et d’exclusion. Par exemple, souvent seules les personnes d’un certain groupe d’âge et sans maladies concomitantes sont incluses. Avant de prendre une décision finale, vous devez consulter votre médecin et vos proches et peser soigneusement le pour et le contre de la participation. Les études diffèrent non seulement en termes de conditions d’accès et de risques mais aussi dans la manière dont elles sont menées et le temps qu’elles prennent. En cas de doute, n’hésitez pas à lire des témoignages comme ceux des anciens participants du centre de recherche Biotrial. Rendez-vous sur leur site biotrial-communaute-volontaires pour les retrouver.

Est-ce que je remplis les conditions d’entrée dans l’étude ?

En principe, un patient ne peut participer à une étude que s’il y a suffisamment de preuves que le nouveau principe actif peut lui être bénéfique. En effet, de nombreuses études sont soumises à certains critères, appelés critères d’inclusion, auxquels le patient doit répondre pour participer à l’étude. Par exemple, certains types de tumeurs et stades de maladie, un certain âge ou des traitements antérieurs peuvent être une condition préalable indispensable à la participation.

L’importance d’un bon travail préparatoire

La recherche de moyens plus efficaces pour le traitement du cancer commence en laboratoire. En effet, avant qu’un médicament puisse être utilisé pour la première fois chez l’homme, les propriétés de la nouvelle substance doivent être connues autant que possible. En laboratoire, les propriétés physiques et chimiques d’une nouvelle substance ou d’une nouvelle technique de traitement sont étudiées dans le cadre d’études dites précliniques. Les essais précliniques fournissent des informations sur le mécanisme d’action, le dosage et la tolérabilité d’une nouvelle substance. Vous l’aurez compris, les études cliniques sont essentielles pour le progrès scientifique et médical. Les enjeux sont d’autant plus considérables quand on parle de traiter une maladie comme le cancer alors si vous pouvez contribuer à votre manière, n’hésitez pas !