Vous travaillez toute la journée sur un ordinateur et vous sentez que vos yeux commencent à fatiguer ? Il s’agit peut-être du bon moment pour consulter un orthoptiste. Ce spécialiste de la vision peut vous aider à retrouver une vision plus nette et un regard plus détendu. Vous craignez que les frais médicaux s’accumulent ? Rassurez-vous : il est possible de se faire rembourser l’intégralité de vos séances !

Quand se rendre chez l’orthoptiste ?

L’orthoptiste est un spécialiste de la rééducation des yeux. Il travaille en lien avec le médecin ophtalmologue et les patients se dirigent généralement chez l’orthoptiste après une prescription de ce dernier. Les médecins envoient leurs patients dans les cas suivants : strabisme, maux de tête, vertige, mauvaise adaptation aux lunettes ou lentilles, fatigue ou sécheresse des yeux… L’orthoptiste a alors pour mission de traiter ces troubles occasionnant un inconfort visuel. Cela passe par différents types d’exercices, à faire en cabinet et à la maison.

De façon générale, le premier rendez-vous s’apparente à un bilan orthoptique (une sorte d’état des lieux de votre vision). Ce sont les résultats de ce dernier qui déterminent le nombre et le contenu des séances qui suivront. Le praticien établit ensuite un plan de rééducation. La durée du traitement varie selon l’intensité du trouble : 10 à 12 séances sont prescrites en moyenne.

Consulter un orthoptiste : quelle prise en charge ?

Bénéficier d’une prise en charge à 60% par sa mutuelle ? À l’instar de l’orthophoniste, l’orthoptiste fait partie de la catégorie des auxiliaires médicaux : cela signifie que ses tarifs et les taux de remboursement par l’Assurance Maladie sont réglementés. On compte pour le bilan un tarif à partir de 26€ et à partir de 10,40 € pour une séance de rééducation. Les frais peuvent donc s’accumuler et il n’est pas rare d’obtenir une note assez salée. Notez que les dépassements d’honoraires ne sont, en aucun cas, pris en charge par la Sécurité sociale.

Heureusement, dans un premier temps, la Sécurité Sociale prend en charge 60% du prix de la séance. Votre mutuelle vient ensuite compléter cette couverture en fonction des termes de votre contrat. Par exemple, en emmenant votre enfant de 10 ans à un bilan, l’Assurance Maladie vous remboursera 15,60 €. En optant pour un remboursement complet du reste à charge, votre mutuelle s’occupera de la somme restante, soit 10,40€.

À savoir : certaines prestations médicales (masseur-kinésithérapeute, orthophoniste, orthopédie dento-faciale…) requièrent l’envoi d’une demande d’accord à l’Assurance Maladie. C’est le cas pour une rééducation chez l’orthoptiste : il est obligatoire d’envoyer une demande d’accord pour être remboursé. Vous devez renvoyer ce document complété par le praticien à votre caisse d’Assurance Maladie en l’accompagnant de la prescription médicale.

À retenir : comment être remboursé intégralement chez l’orthoptiste ?

Pour résumer, il est nécessaire de remplir les 3 critères suivants afin de bénéficier d’une couverture totale :

  • Si vous souhaitez vous faire rembourser vos consultations chez l’orthoptiste par une mutuelle ou la Sécurité Sociale, alors il est indispensable de présenter une prescription rédigée par votre médecin traitant, un pédiatre ou un ophtalmologiste. Sans ce document, pas de remboursement possible !
  • Veillez à choisir un praticien conventionné : un médecin conventionné adhère à la convention médical et respecte une grille de tarifs… À l’inverse, un professionnel non-conventionné pratique des honoraires libres, que vous ne pourrez pas forcément vous faire rembourser.
  • Enfin, optez pour une mutuelle avec un forfait optique conséquent : c’est avec ce type de contrats que vous arrivez à vous faire rembourser intégralement les séances avec un orthoptiste. N’hésitez pas à comparer les offres de mutuelles entre elles pour obtenir les services les plus adaptés à votre famille.