soins à domicile

En France, les services d’aides et de soins à domicile forment une branche de la Sécurité sociale. Ils offrent des soutiens aux personnes vulnérables, notamment les séniors, les personnes handicapées et les familles fragilisés. En réalité, 83 % des personnes âgées en France souhaitent continuer à vivre dans leur domicile et font appel à ces services. Les séniors bénéficient ainsi des soins adéquats leur permettant de rester actifs et de participer pleinement à la vie quotidienne. Le secteur des aides et soins aux personnes vulnérables est donc une importante branche de la Sécurité sociale. Cependant, comment évolue ce secteur ? Nous vous invitons à en savoir plus dans cet article.

Évolution du secteur d’aides et de soins à domicile

Le marché de l’Aide accompagnement soins et services à domicile s’occupe essentiellement des personnes qui se trouvent incapables d’accomplir seules leurs besoins vitaux. Il est constitué par :

  • les acteurs historiques de l’aide et de l’action sociale ;
  • Le personnel de maison (aides ménagères, auxiliaire de vie…) ;
  • Les entreprises de services aux personnes.

Au total, 1,4 million de personnes ont été assistées par les programmes d’aide sociale à la dépendance en 2020. La prise en charge de ces personnes coûte au total 23,7 milliards d’euros au pouvoir public. En général, l’aide à domicile occupe les 63 % du secteur de l’aide à la personne, notamment les aides aux personnes âgées. Cependant, malgré tous les services mis en place par le gouvernement, ce secteur souffre de nombreux problèmes. Un grand manque de financement se ressent au niveau du secteur en plus de la pénurie de personnel qui est accentuée par la pandémie de la Covid-19. Par ailleurs, on assiste chaque année à une augmentation des personnes âgées en perte d’autonomie soit 20 000 personnes par an, un nombre qui pourrait doubler d’ici à 2050. Les professionnels du domaine souhaitent ainsi la mise en place d’une loi grand âge pour relever le secteur.

soins personnes âgées

 

Que prévoit le gouvernement pour venir en aide au secteur d’aides et de soins à domicile ?

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) a été présenté en conseil des ministres. À défaut de l’adoption d’une loi grand âge, ce projet prévoit de nombreux articles visant à soutenir le secteur des aides. À travers l’article 30, ce programme prévoit simplifier les démarches aux personnes indépendantes ainsi que leurs proches à travers la fusion des Ssiad, Saad et Spad. En plus, l’État prévoit consacrer 400 millions d’euros au maintien des personnes âgées à domicile. Ces mesures représentent un effort louable de la part du gouvernement. Toutefois, elles semblent insuffisantes aux yeux des professionnels qui militent toujours pour l’adoption d’une loi grand âge.