Sommaire

 

 

Les kystes pilonidaux touchent en général 1% des hommes et 0,1% des femmes à pilosité développée. Le plus souvent, ils apparaissent dans la fossette du coccyx, au-dessus de l’anus. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le kyste pilonidal et ses traitements.

Qu’est-ce qu’un kyste pilonidal ? 

Définition et origines 

Un kyste pilonidal ou sinus pilonidal est une cavité qui se forme sous la peau contenant du sébum et des débris cellulaires. Elle est causée par une accumulation de poils ayant pénétré dans le derme et se présentant souvent sous la forme d’une fistule anale vers l’anus. Ce type kyste se développe aux dépens des glandes sébacées. Sa localisation la plus fréquente est sur le coccyx, en haut de la raie des fesses. On ne connait pas exactement l’origine de ce kyste mais, certains facteurs peuvent les favoriser. 

 

Causes et symptômes 

Voici quelques facteurs les favorisant : une pilosité importante, l’obésité, la position assise répétée ou sur du long terme, l’âge, un facteur héréditaire et un déficit d’hygiène. Les signes visibles sont détectés par un gonflement au niveau du sillon inter-fessier. La maladie du crohn ou la maladie de Verneuil sont aussi associées à l’abcès pilonidal. 

Les gonflements peuvent parfois être sans douleurs. De même, ils peuvent ne pas s’accompagner de symptômes sous-jacents. Cependant, parfois, ils sont accompagnés par :

  • Une douleur
  • La formation d’un nodule sous-cutané
  • La peau au niveau de la zone infectée est dure
  • L’apparition de pus sur le kyste
  • Des saignements sur le kyste
  • De la fièvre
  • De la chaleur au niveau de l’abcès
  • Des fistules

Comment apparaît un kyste pilonidal ?

Le kyste apparaît sous deux formes principales :

  • Le kyste pilonidal aigu : il apparaît sous forme d’un abcès rouge et douloureux au niveau de l’anus. Les pus s’évacuent par des fossettes sacro-coccygiennes ou par l’apparition de fistules.
  • Le kyste pilonidal chronique : il se manifeste par une sécrétion de pus, mais les douleurs sont insomniantes. Il y a des démangeaisons et une sensation d’inconfort.

Soigner un kyste pilonidal 

Comment faire ?

Pour soigner un kyste pilonidal, vous devez consulter un médecin et s’il est enflammé, ce dernier vous prescrira des antibiotiques et des médicaments anti-inflammatoires pour réduire l’inflammation et apaiser les douleurs. Une épilation méticuleuse sera aussi nécessaire. Si le kyste est gros ou s’enflamme, le médecin traitant pourra adresser son patient à un chirurgien et il faut l’opérer.

 

L’opération chirurgicale : comment ça se passe ?

  • La plus classique des opérations consiste à réaliser une ouverture sans point et une évacuation du kyste. C’est une chirurgie courte sous anesthésie générale et sous couverture d’antibiotiques anti-staphylococcique. Elle dure une vingtaine de minutes. En premier lieu, le chirurgien injecte du bleu de méthylène dans l’orifice du kyste et enlève la paroi du kyste qui est à l’origine des récidives. S’il y a une fistule, elle est aussi retirée en même temps. Pour terminer, le chirurgien fait un méchage de fibres d’alginate de calcium pur.
  • De nos jours, il existe une chirurgie fermée. Celle-ci se fait par curetage et aspiration sous la peau et aucun soin n’est nécessaire après l’opération.
  • Il y a aussi une technique utilisée par les chirurgiens esthétiques, qui consiste à retirer le kyste en l’ouvrant tout en préservant la peau ou en faisant un lambeau à partir de la fesse pour combler l’espace libéré par le kyste. Elle nécessite ensuite des points de suture.

Peut-on enlever un kyste pilonidal naturellement ?

On ne peut pas l’enlever naturellement, mais voici quelques remèdes naturels pour compléter un traitement anti-inflammatoire et antibiotique :

  • Aromathérapie : Vous pouvez mélanger dans un flacon, 1ml d’huile essentielle de ciste, 1ml d’huile essentielle de romarin à verbenone, 1ml d’huile essentielle d’hélichryse italienne, 0,5ml d’huile essentielle de laurier noble, 1ml d’huile essentielle de romarin à camphre, 0,5ml d’huile essentielle de gaulthérie odorante et 10ml d’huile végétale de noisette ou d’amande douce. Massez la zone 2 fois par jour pendant 3 semaines avec ce mélange.
  • Naturopathie : elle est recommandée pour atténuer l’inflammation en appliquant un cataplasme d’argile verte et en laissant la terre absorber l’eau et les toxines. Il faut l’appliquer chaque soir et laisser bien sécher toute la nuit. Nettoyez ensuite avec de l’eau tiède et du savon neutre pour dégonfler le kyste.
  • Homéopathie : l’hypericum 9 CH, des granules pour combattre les douleurs intenses et lancinantes. Il faut prendre 3 granules 2 fois par jour en complément des traitements médicamenteux.

Comment soigner un kyste pilonidal sans chirurgie ?

Pour soigner un kyste pilonidal sans chirurgie, il faut un traitement par sonde laser. Il consiste à faire passer une petite sonde le long du trajet du kyste et le laser viendra bruler sa paroi. La cicatrisation est très rapide et la plaie est superficielle. Elle ne nécessite pas de pansement particulier.

 

Convalescence après l’opération du kyste pilonidal 

Après l’opération, la cicatrisation de la plaie peut prendre trois à six semaines, en fonction du type de chirurgie choisi. Les cellules repoussent de l’intérieur vers l’extérieur de la plaie. Pour ceux qui ont choisi la chirurgie classique, la convalescence est longue. Elle peut durer un mois avec un arrêt de travail. Pour la chirurgie fermée, la personne n’aura pas besoin de convalescence. Pour bien cicatriser, il faut suivre des thérapies afin de réduire les dimensions de la plaie. De plus, l’alimentation doit être adaptée pour un apport nutritionnel correct et une réhydratation adéquate. Le patient doit éviter toute pression, frottement et cisaillement pendant la cicatrisation. Donc, il faut dormir sur le côté et changer souvent de posture. Adopter une position recroquevillée est l’idéal.

 

Comment éviter une récidive du kyste pilonidal ?

Pour éviter toute récurrence du kyste, le patient connaître les techniques de détersion, l’élimination des poils. La zone qui a été incisée doit toujours être propre en faisant des douches à la Chlorhexidine deux fois par semaine. Il faut aussi éviter de rester assis trop longtemps. Enfin, l’épilation laser est conseillée pour les patients.