Sommaire

 

Le PET scan ou TEP (tomoscintigraphie par émission de positons, en français ou positron emission tomography, en anglais) est un examen d’imagerie fonctionnelle, c’est-à-dire, un examen qui consiste à visualiser le fonctionnement des organes. Pour ce faire, on associe l’injection d’un produit radioactif visible en imagerie avec la prise d’images par scanner. Il est surtout utilisé pour diagnostiquer des tumeurs ou des cancers.

 

Qu’est-ce qu’UNE tep scan ?

La TEP (Tomographie par Émission de positons) ou PET scan, en anglais un examen d’imagerie nucléaire ou fonctionnelle. Il S’agit donc d’un type de scintigraphie qu’on utilise de plus en plus dans les services de médecine nucléaire situés dans :

  • Les centres anti-cancéreux ;
  • Les centres hospitaliers universitaires et généraux ;
  • De nombreux centres libéraux.

Le TEP au 18FDG est le type de PET scan le plus utilisé, notamment en oncologie. Cet examen permet de détecter l’existence de cellules tumorales, pour étudier par exemple le développement d’un cancer ou pour surveiller son évolution dans le cadre d’un traitement. Récemment, on l’utilise également dans l’étude de certains cas de démence, mais aussi dans la détection d’une inflammation ou d’une infection. Mais ce sont tous des cas minoritaires par rapport à l’activité liée à la cancérologie.

 

Dans quels cas passer UNE tep scan ?

La TEP est recommandée :

  • Dans l’évaluation d’extension d’un cancer, quand des tumeurs cancéreuses ou bien des métastases ont été détectées via d’autres examens. Le PET scan permet de surveiller les parties touchées ainsi que l’évolution de la maladie. Il permet aussi de voir si le cancer s’est étendu dans d’autres parties du corps. En outre, il est utilisé pour détecter les éventuelles métastases qui n’ont pas été repérées par d’autres examens d’imagerie.
  • Pour constater une éventuelle récidive du cancer après le traitement.
  • Pour vérifier l’efficacité du traitement : thérapie ciblée, chimiothérapie, immunothérapie ou radiothérapie.

A noter que le PET scan ne peut être effectué sur les femmes enceintes. Il existe des précautions à prendre pour les femmes allaitantes.

 

Que peut-on voir avec UNE tep scan ?

La tomographie par émission de positons (TEP) est un test d’imagerie de médecine nucléaire qui utilise un sucre radioactif pour créer des images en couleur 3D qui montrent le fonctionnement des cellules de votre corps. La Tep utilise des substances radioactives (radiopharmaceutiques) composées d’isotopes radioactifs qui se fixent à des substances dans le corps, généralement du sucre (glucose). Il circule dans l’organisme et s’accumule dans les cellules qui consomment beaucoup d’énergie, comme les cellules cancéreuses. Les substances radioactives émettent de minuscules particules chargées positivement (positons). La caméra enregistre les positons et convertit l’enregistrement en une image sur un ordinateur. 

 

Passer UNE tep scan : comment ça se passe ?

Les PRÉCAUTIONS avant l’examen

Il est important de mentionner au personnel du service de médecine nucléaire que vous allaitez ou que vous êtes enceinte ou susceptible d’être enceinte avant de subir un examen de médecine nucléaire. Veuillez informer le personnel si vous souffrez de diabète.

Il se peut qu’on vous demande d’ajuster votre dose normale de médicaments contre le diabète. Avant l’examen, il peut vous être demandé de : 

  • Ne manger ni boire 4 ou 6 heures avant l’examen ; 
  • De ne pas fumer, ni de prendre de la caféine ni de l’alcool, ni de faire de l’exercice intense pendant 24 heures. 

Il se peut qu’on vous demande de ne pas porter de vêtements avec des fermetures à glissière, des ceintures ou des boutons en métal, ou de porter une blouse d’hôpital le jour du test. Si vous portez des lunettes, des bijoux ou des objets pouvant interférer avec l’examen, il vous sera demandé de les retirer. Si vous devez faire quoi que ce soit d’autre avant le test, demandez au Département de médecine nucléaire. 

Comment se DÉROULE l’examen ?

La TEP est généralement réalisée dans le service de médecine nucléaire d’un hôpital ou dans un centre de TEP spécialisé en consultation externe. Cela signifie que vous n’avez pas besoin d’y passer la nuit. La durée de l’examen varie de 45 minutes à 2 heures, selon la zone examinée, qu’il s’agisse d’un seul organe ou du corps entier.

Le personnel en charge de l’examen vous demandera si vous avez récemment subi une opération chirurgicale, un traitement du cancer (chimiothérapie ou radiothérapie) ou une biopsie. Il va également vérifier le taux du sucre présent dans votre sang avant l’examen.

Ensuite, il injecte le produit radioactif dans une veine de votre bras ou de votre main. La circulation de ce dernier dans tout votre corps et son absorption par les cellules va prendre 1 heure environ.

Juste avant l’examen, il vous demandera d’uriner. En fonction de la zone à observer, il se peut qu’on installe une sonde urinaire dans votre vessie ou qu’on administre un produit diurétique pour vous aider à évacuer l’urine.

Pendant la TEP, vous allez vous asseoir ou vous allonger sur la table d’examen et vous devez rester strictement immobile. La table se déplace de façon automatique dans un appareil prenant la forme d’un gros beigne. À l’intérieur de l’appareil, les détecteurs vont capter le signal de la matière radioactive injectée dans votre corps. L’ordinateur va ensuite analyser les modèles et créer des images 3D colorées de la zone examinée.

Si on vous recommande de faire une TEP/TDM, les deux examens doivent se suivre au cours du même rendez-vous.

APRÈS l’examen : que se passe-t-il ?

Une fois l’examen terminé, le produit radioactif est évacué de votre corps par l’urine ou les selles. Son élimination complète peut durer de quelques heures à quelques jours. Il est conseillé de boire beaucoup d’eau après l’examen afin de faciliter l’évacuation de cette matière radioactive.

 

FAQ : nos RÉPONSES à vos questions sur le tep scan !

Combien coûte un examen au tep scan ?

Si le PET est effectué dans le cadre d’un problème de cancérologie, le patient est pris en charge à 100 % par la sécurité sociale, car il est couvert par le régime des affections longue durée (ALD).

Dans les cas d’indications hors ALD, il peut être amené à avancer les frais d’examen, de l’ordre de 30 € environ, mais qui seront ensuite remboursés par sa mutuelle.

Y a-t-il des effets secondaires APRÈS le tep scan ?

Il peut y avoir une faible irritation après l’examen, mais ce n’est pas pour autant dangereux pour le patient. D’ailleurs, la quantité de matière radioactive injectée est très faible.

Qui donne les RÉSULTATS d’UNE tep scan ?

Après l’examen, le médecin nucléaire fait l’analyse des images et fournit les résultats, sous forme de compte-rendu au médecin prescripteur du PET scan. C’est ce dernier qui vous donne et vous explique les résultats lors de votre prochain rendez-vous.

En combien de temps reçoit-on les RÉSULTATS d’UNE tep scan ?

Les résultats du Tep ne peuvent être reçus le jour de l’examen. Ils seront transmis dans les 48 heures qui suivent au médecin prescripteur et au médecin traitant.

 

Tep scan TÉMOIGNAGE : ils racontent leur EXPÉRIENCE

  • Isabelle, 48 ans : « Il y a un peu plus d’un an, j’apprenais la présence de mon cancer du sein. Un triple négatif, grade 3, assez agressif. Au début, on m’annonçait l’enlèvement de la tumeur, mais, à la suite de la tep scan, l’ablation était inévitable. Mon chirurgien m’a mis en relation avec ma coordinatrice pour un entretien individuel où elle m’a donné une multitude d’informations qui m’ont été fort utiles. Ma coordinatrice est très à l’écoute et porte une attention particulière à chaque patiente et apporte des réponses aux questions qui lui sont posées.»
  • Sylvie, 57 ans : « J’ai été victime d’un cancer de sein détecté à la suite d’un examen PET. J’ai subi un tas de traitement et maintenant je suis guérie. Aujourd’hui je suis à la mairie en tant qu’adjointe, je prends soin de moi, je fais du yoga et de la sophro… je ne fais que des choses dont j’ai vraiment envie. Parce que je prends le temps de me demander « Est-ce que j’ai vraiment envie de faire ça, de dire ça ? ».