Sommaire

La médecine préventive consiste à suivre une feuille de route pour prévenir les problèmes de santé ou leurs complications. Les actions à mener peuvent s’étendre sur les plans nutritifs, sportifs, médicamenteux… Voici nos conseils pratiques pour mettre en place une bonne routine de médecine préventive.

Médecine préventive : utilisez les compléments alimentaires pour éviter les carences

Différents des médicaments, les compléments alimentaires sont utilisés pour renforcer le système immunitaire de l’organisme, augmenter le tonus musculaire ou prévenir des carences nutritionnelles. Pour combler des besoins variés, il existe différents types de compléments alimentaires que vous trouverez chez des spécialistes tels que Pro’herbes, une référence dans le domaine. Voici quelques exemples :

  • les complexes de vitamines,
  • l’huile de CBD,
  • la spiruline,
  • les complexes d’oligo-éléments (fer, cuivre, zinc, sélénium…).

Les vitamines sont des antioxydants, des molécules organiques qu’une alimentation équilibrée peut fournir à l’organisme, sauf les vitamines K et D que le corps fabrique lui-même. Cependant, pour renforcer les systèmes immunitaire, musculaire, osseux ou nerveux, il est possible de prendre des suppléments de vitamines A, B, C, D… L’huile de CBD est un produit dérivé du chanvre naturel. Si vous devez en acheter, préférez les formules de l’huile de CBD qui respectent les normes en France.

Quant à la spiruline, c’est un complément alimentaire dont le rôle est de combler les carences en vitamines (B, D, E, K), et en glucides. Elle est également riche en protéines et en minéraux tels que le zinc, le sélénium, le manganèse, le fer, le cuivre, le calcium, le magnésium… Il existe également des formules de compléments alimentaires qui combinent plusieurs actifs. Une formule qui associe par exemple le collagène marin, le silicium, la glucosamine et la chondroïtine peut jouer un rôle préventif contre les problèmes de santé articulaires.

médecine préventive

Faites des bilans médicaux régulièrement

Les bilans médicaux permettent d’évaluer l’état de santé actuel d’une personne ainsi que les risques pathologiques qu’elle est susceptible de développer dans le futur. Il est ainsi possible de lui proposer un traitement préventif adéquat. De façon générale, ils prennent en compte :

  • l’examen ophtalmologique et auditif (pour évaluer l’état visuel et les capacités auditives),
  • le bilan biologique (des bilans sanguins pour détecter d’éventuelles pathologies cachées),
  • l’électrocardiogramme et la radio pulmonaire (pour examiner le cœur et visualiser les poumons),
  • l’examen bucco-dentaire (indispensable pour détecter surtout la carie dentaire),
  • l’examen de l’urine (pour détecter une présence anormale du sang ou du sucre),
  • les tests de la mémoire pour les personnes âgées.

En plus de ces examens, le bilan gynécologique s’ajoute chez la femme pour examiner l’utérus et tout l’appareil génital. En plus de ces bilans périodiques (trimestriels, semestriels ou annuels selon les cas), il est nécessaire de consulter un médecin si vous ressentez des malaises.

Intégrez le sport à votre mode de vie

La pratique régulière d’une activité sportive réduit considérablement les risques de maladies. Elle améliore votre apparence physique et vous aide à être moins exposé aux maladies cardiaques avec un taux de mortalité très élevé. De plus, les dépenses énergétiques intenses aident à prévenir les problèmes des articulations, des ligaments et des tendons. Tout en vous aidant à éviter l’obésité et la dépression, elles augmentent également le tonus musculaire, l’endurance et réduisent considérablement le stress.

Pour les personnes âgées, on recommande beaucoup plus les marches matinales ou les randonnées en pleine nature. En revanche, pour les personnes plus jeunes, les courses d’endurance, la marche rapide et la gymnastique sont plus adaptées. Il est également important d’avoir une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes qui facilitent la digestion. Évitez au maximum les excès de viande, l’huile, le sel et le sucre dans vos repas. De plus, pour une meilleure hydratation de votre organisme, buvez au moins 1,5 L d’eau par jour et même plus si vous pratiquez beaucoup d’exercices physiques.