Sommaire

Le défibrillateur fait partie des appareils médicaux qui interviennent dans la résolution des problèmes du cœur. Que vous soyez patient ou non, la connaissance de cette machine aussi bien dans son principe de fonctionnement que dans son utilité est d’une importance capitale. Le recours à ce dispositif médical est nécessaire dans certaines situations que vous êtes susceptible de rencontrer.

Quand faut-il utiliser un défibrillateur ?

Si vous cherchez en savoir plus sur son utilité, retenez que le défibrillateur est un appareil essentiel pour une personne victime d’un arrêt cardiaque prouvé. Dans un tel cas, l’individu est incapable, non seulement de parler, mais aussi de respirer et de bouger. Nous pouvons conclure ici à une absence totale de signe de vie. Ce dispositif médical sert à corriger la fibrillation. Pour ce faire, il procède à une analyse pertinente du rythme cardiaque de la victime avant l’administration, si besoin, d’un choc électrique.

Lorsqu’il est appliqué correctement, le choc électrique que délivre le défibrillateur permet au cœur de recommencer à battre de manière efficace. Au cours de cette opération, toute activité électrique du cœur de la victime cesse momentanément. L’organe peut alors à nouveau fonctionner normalement grâce à cette interruption du chaos électrique. Il est clair qu’avec l’utilisation de cette machine de défibrillation, tous les individus qui sont victimes d’une mort subite par arrêt cardio-respiratoire ne peuvent être réanimés.

Son usage augmente toutefois les chances de survie, surtout si cela intervient assez tôt, c’est-à-dire dans les 3 ou 4 minutes qui suivent un arrêt cardio-respiratoire. Pour sauver des vies via un défibrillateur, le recours à celui-ci doit être précoce. Toute réaction tardive peut être fatale à la victime d’un arrêt cardiaque.

défibrillateur

Comment bien se servir d’un défibrillateur ?

Le choc électrique administré par un défibrillateur est souvent suffisant pour relancer le cœur d’une personne victime d’un arrêt cardiaque. Le but recherché avec l’utilisation de cet appareil médical est d’identifier un dysfonctionnement du rythme cardiaque, afin de tenter ensuite de resynchroniser celui-ci.

Si vous n’avez jamais utilisé un défibrillateur, sachez que vous pouvez suivre les conseils lorsque vous ouvrez le boîtier. Après avoir pris connaissance de toutes les recommandations nécessaires, veillez à ce que les deux électrodes soient parfaitement collées. L’une doit se retrouver sous le sein gauche et l’autre sous la clavicule droite de la victime. Dès lors que cela est fait, le défibrillateur automatisé externe (DAE) peut réaliser une analyse du rythme cardiaque de la personne, pendant quelques secondes. À la suite de cette opération, la machine donne son verdict.

Si elle conclut à un rythme cardiaque devant recevoir un choc, elle vous le signifiera. Dans un tel cas de figure, cessez immédiatement de toucher la victime et concentrez-vous à lui administrer un choc. Pour ce faire, appuyez sur le bouton clignotant qui s’affiche sur le DAE. Si le défibrillateur cardiaque annonce que l’application d’un choc n’est pas possible, recommencez à masser la victime jusqu’à ce que l’appareil effectue une nouvelle analyse de son rythme cardiaque.