Le poivre noir est un ingrédient des sauces, des viandes transformées, des sauces et de la volaille, ce qui signifie qu’il est difficile pour nous de l’éviter, et qu’il peut nous poser problème. Les personnes allergiques au poivre noir peuvent également être allergiques au poivre blanc ou au poivre vert. Cela est dû au fait qu’ils proviennent tous de la même gousse de graines, mais avec des étapes différentes de traitement et de croissance.

 

Les symptômes de l’allergie au poivre noir 

Beaucoup de personnes réagissent au poivre noir lorsqu’il se présente sous forme de grains de poivre en poudre ou concassés. Bien que les symptômes d’une allergie au poivre noir puissent varier en fonction de l’exposition ou du contact avec différentes formes de celui-ci. Les symptômes de l’allergie au poivre noir comprennent :

  • l’urticaire ;
  • une éruption cutanée légère à sévère ;
  • des picotements ou des démangeaisons dans la bouche ;
  • des démangeaisons ou un larmoiement dans les yeux ;
  • un gonflement du visage, de la langue ou des lèvres ;
  • l’anaphylaxie (elle est rare, mais elle peut mettre la vie en danger dans les cas graves.) ;
  •  des crampes abdominales ;
  • une toux incontrôlable ou respiration sifflante due à l’inhalation ;
  • des vomissements ;
  • des étourdissements ou vertiges ;
  • une diarrhée. 

Les façons dont vous pouvez entrer en contact avec un poivre noir

Une personne peut entrer en contact ou être exposée au poivre noir en le consommant, par contact physique ou en l’inhalant.

 

Comment traiter une allergie au poivre noir ?

Votre médecin vous prescrira probablement un antihistaminique. Les antihistaminiques sont des médicaments utilisés dans le traitement des allergies. Ces médicaments aident à obtenir un soulagement des éternuements, de l’urticaire ou de la congestion nasale provoqués par le contact avec le poivre noir.

 

Quand consulter un médecin si vous êtes allergique au poivre noir ?

Consultez votre médecin si vous êtes allergique au poivre noir et demandez un avis médical. Votre médecin est susceptible de vous faire passer un test pour déterminer si vous êtes vraiment allergique.

Si vous êtes allergique au poivre noir, nous vous conseillons de l’éviter à tout prix. Nous savons que c’est un défi d’éviter le poivre noir, car il est utilisé dans la cuisson de la plupart des aliments que nous consommons au quotidien. Faites de votre mieux pour l’éviter sous n’importe quelle forme que vous le trouverez.