Sommaire

Il existe plusieurs types de cellules nerveuses détenant des fonctions bien spécifiques et qui concourent au fonctionnement optimal du système nerveux avec la transmission des influx nerveux d’un point à un autre. Les cellules de Schawnn sont des cellules nerveuses dont le rôle est d’assurer la transmission rapide des messages nerveux. En cas de prolifération anormale de ces cellules, différents processus pourraient conduire à la formation d’une tumeur bénigne, mais capable de causer chez le sujet des douleurs insupportables et chroniques en raison d’une compression des nerfs sensitifs. Quels sont les principaux symptômes d’un schwannomes ? Quel professionnel consulter et comment en venir à bout ?

 

Qu’est-ce qu’un schwannome et où peut-il se localiser dans l’organisme ?

 

Comme mentionné plus haut, le schwannome est une tumeur bénigne dans la grande partie des cas. Il se développe suite à une prolifération des cellules de Schwann et peut être localisé dans différentes parties du corps.

Il est donc possible de rencontrer les schwannomes lombaires ou encore ceux vestibulaires également appelés neurinomes de l’acoustique. Ce dernier type est très souvent à la base d’une perte auditive ou de vertiges. Au même titre que le schwannome lombaire, la prise en charge du type vestibulaire est entièrement chirurgicale.

 

Comment se manifeste un schwannome lombaire ?

 

Le schwannome est l’une des pathologies les plus fréquentes liées au système nerveux périphérique. Il peut affecter aussi bien les hommes que les femmes à partir de l’âge de 30 ans. Le schwannome se manifeste de différentes façons par des symptômes ressentis par le patient ainsi que par des signes visibles à l’examen clinique.

Un patient souffrant de schwannome pourrait ressentir des sensations comme des engourdissements ou des fourmillements au niveau des membres. Le 

schwannome douloureux

 peut également occasionner des douleurs gastriques ou lombaires pouvant gravement affecter la qualité de vie du patient.

En raison des symptômes très peu précis de la maladie, elle pourrait s’avérer extrêmement difficile à diagnostiquer. Un diagnostic précoce représente pourtant une augmentation des chances du patient de recouvrer toutes ses fonctions nerveuses.

Il est donc fortement recommandé de consulter au plus tôt un spécialiste afin d’obtenir un diagnostic rapide et d’éviter les complications. Les neurologues et les neurochirurgiens sont les médecins spécialistes en charge de la détection de cette pathologie et de son traitement.

 

Quelles sont les techniques utilisées pour diagnostiquer un schwannome ?

 

La mise en évidence d’un schwannome devra nécessairement se baser sur la réalisation de divers examens médicaux. Voici quelques examens qui pourraient vous être demandés par votre chirurgie en vue de confirmer un diagnostic de shwannome :

  • Une imagerie de résonance magnétique (IRM) ;
  • Une échographie ;
  • Une tomodensitométrie (TDM) ;
  • Un scanner ;
  • Un examen histologique ;
  • Un examen d’électromyographie.

Notez que ces examens ne devront pas tous être réalisés à la fois. Certains permettront juste de confirmer le diagnostic, évitant ainsi toute erreur préjudiciable au patient.

 

Quel est le traitement à suivre dans le cas d’un schwannome ?

 

Qu’il s’agisse d’un schwannome bénin comme dans la grande partie des cas ou d’un cas malin, le traitement est entièrement chirurgical. Dans le cas du schwannome bénin, le chirurgien aura pour objectif principal de récupérer les fonctions des nerfs. Dans le cas d’un schwannome malin par contre, il s’agira d’éviter la propagation du cancer en retirant la tumeur présente.

 

Quelles sont les précautions à prendre après une chirurgie de schwannome ?

 

Après une chirurgie réalisée dans le cas d’un schwannome, il sera nécessaire pour le patient d’observer un repos allant de plusieurs jours à quelques semaines. Des contrôles réguliers devront être réalisés par les équipes médicales afin d’assurer une parfaite cicatrisation de la plaie et une bonne récupération du patient.